La soirée électorale

Par Radio-Canada.

Sorry to my English friends that I never got to translating that one. If you are interested, let me know and I’ll make an extra effort.

Il s’est passé énormément de choses hier soir. Certaines positives, d’autres tout simplement horribles. On a l’impression de se réveiller à un monde nouveau ce matin. Je ne prétend pas comprendre toutes les implications des événements de la soirée électorale, mais ces événements résonnent dans ma tête et je dois partager quelques opinions.

Résultat des votes

  • Parti Québécois: 54 sièges (43% des sièges), 32% des voix;
  • Parti Libéral: 50 sièges (40% des sièges), 31% des voix;
  • Coalition Avenir Québec: 19 sièges (15% des sièges), 27% des voix;
  • Québec Solidaire: 2 sièges (1.6% des sièges), 6% des voix.

Malgré le soulagement immense que j’ai à voir que la CAQ n’est pas l’opposition officielle (comme ça ils ne peuvent pas déclencher des élections parce qu’ils ne sont pas d’accord avec les résultats), je trouve absolument exagéré la différence entre la proportion des voix et la proportion des sièges à l’assemblée nationale. Il me semble que ce soit le temps qu’on passe par dessus le système électoral britannique “first past the post” et qu’on passe à quelque chose de plus sensé où on peut mettre les partis en ordre de préférence.

Première Ministre

Nous avons enfin une femme comme Première Ministre du Québec. C’est une victoire progressiste indéniable. Personnellement, j’aurais aimé que la première Première Ministre du Québec soit quelqu’un d’autre que Pauline Marois. Elle ne m’a jamais inspiré confiance, et je trouve son obsession avec la souveraineté désolante. Comment prendre au sérieux une politicienne qui dépense près d’un million de dollars pour une toilette à son bureau… J’ai néanmoins espoir que son gouvernement ne sera pas un désastre.

Terrorisme

N’y allons pas de mains moites avec les mots. Un attentat terroriste est exactement ce qui a eu lieu à l’assemblée péquiste. Une personne décédée, deux autres blessés et traumatisés. Une phrase lancée en l’air par le coupable: “Les anglais se réveillent”. Une province indignée, horrifiée qui essaie d’interpréter cet événement de toute sortes de façons. Certains continue la campagne de défamation contre notre jeunesse et blâme les étudiants. D’autres blâment les Québécois anglais. Tout ceci est ridicule. C’est exactement le but du terrorisme: semer la discorde et rendre les gens paranoïaques. Depuis quand accordons-nous la moindre crédibilité à ce genre de détraqué? Il n’y a rien à interpréter. Il a agit seul, il n’est pas le porte-parole de personne. On se réveille avec la sordide réalisation qu’au Québec aussi, on a des fous prêts à tirer dans une foule. Ce n’est pas seulement qu’en Norvège, au États-Unis, au Moyen-Orient ou ailleurs dans le monde.

Léo Bureau-Blouin

Ça me fascine hautement que Léo se soit fait élire. J’imagine que l’élection fédérale de Mai 2011 a établi un précédent comme quoi qu’on n’a pas à se restreindre à des candidats au-delà de 50 ans. Félicitations Léo. Donne à ma génération une raison d’être fier. C’est de ça qu’on a besoin plus que n’importe quoi d’autre en politique présentement.

Souveraineté

Stephen Harper félicite Pauline Marois pour sa victoire. Il fait voir qu’il veut coopérer avec le Québec peu importe si le parti au pouvoir est souverainiste ou non. La souveraineté du Québec est considérée comme une menace au plan fédéral. Qu’on le veuille ou non, la possibilité d’un référendum met le Québec dans un rapport de force avec Ottawa. Stephen Harper n’est pas chaud du tout à l’idée de la souveraineté et il le laisse savoir. Son geste de bonne foi envers le Parti Québécois est très stratégique. J’espère juste qu’il est aussi honnête.

Ceci étant dit, le Parti Québécois ne devrait pas interpréter sa victoire comme étant un signe que les Québécois veulent un référendum. Beaucoup de Québécois ont voté pour le Parti Québécois tout simplement parce que ses politiques sociales et économiques sont relativement sensées. Mais en fait, c’est beaucoup plus parce que les gens qui sont progressistes sur le plan économique et social n’avait pas d’autre choix. Ça aurait été différent si on avait eu un NPD provincial. Ce que ça nous prendrait à ce moment, c’est que les firmes de sondages se tournent sur la question de la souveraineté. Je fais la prédiction que ces sondages révèleront que les Québécois ne sont pas plus chaud que d’habitude à l’idée d’un Québec souverain (**Edition: En effet. Cet article très intéressant fait le parallèle entre le Québec, l’Écosse et la Catalogne). Peut-être ces sondages convaincraient-ils le Parti Québécois d’abandonner un coûteux référendum en cette période de dépression économique…

Taux de participation

74,61%, le plus élevé depuis 1998. Ça c’est une bonne nouvelle. Cependant, il reste dérangeant que plus que 25% de gens ne soient pas allés voter. Je dois malheureusement me compter parmi ceux-ci, mais ce n’est pas par faute d’essayer. J’ai fait la demande de vote par correspondence deux semaines avant l’élection, et j’attend toujours mon bulletin de vote… Je m’apprête à déposer une plainte au DGE.

Advertisements
This entry was posted in Politics, Thoughts and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s